Le télétravail, un moyen de fidéliser ses collaborateurs

A première vue, l’employeur considère mal le télétravail. Il voit facilement le télétravailleur comme un fainéant car « il bosse beaucoup moins ». Avez-vous des doutes sur l’efficacité du télétravail ?

La réalité est différente : on estime que le télétravail permettrait un gain de productivité de 22 %. Voici des arguments qui ne vous feront plus hésiter…

« En 2016, on estime que 16,7% des Français télétravaillent plus d’une journée par semaine » Pourquoi pas vous ?

Gain de temps

Le temps du trajet domicile-travail des français est estimé, en moyenne, à 50 minutes par jour.

Dans ces conditions, le collaborateur, qui choisit le télétravail, gagne du temps en évitant les transports. Par conséquent, ce temps gagné peut lui permettre d’accompagner ses enfants à l’école, de prendre un petit-déjeuner ou même de faire du sport. 

En ayant une vie privée plus équilibré et plus saine, les télétravailleurs s’épanouissent plus dans leur travail. De plus, cet épanouissement se ressent dans leur motivation.

Moins de stress

En travaillant à domicile, le collaborateur est dans un environnement plus adapté où il dispose de ses habitudes quotidiennes. Il organise plus facilement son temps de travail. En effet, il rencontre ses collègues lors de réunions prévues à l’avance.

L’université de Gloria Mark en Californie a démontré un phénomène contre intuitif. Un employé, interrompu par ses collègues, réalise une même tâche plus rapidement que s’il n’était pas interrompu. Ceci, à condition qu’il arrive à améliorer sa façon de travailler, ce qui n’est pas toujours le cas. Néanmoins, bien qu’il réalise cette tâche plus rapidement, les interruptions augmentent le délai. Il lui faut donc un temps supplémentaire pour se reconcentrer sur son travail.

Le respect des délais est lui aussi une source qui augmente la frustration des collaborateursPar ailleurs, l’étude prouve que les salariés soumis à des perturbations régulières sont plus stressés. 

En télé-travaillant, le collaborateur travaille dans un environnement plus serein. Il évite alors le stress des horaires, le retard et les interruptions des autres collaborateurs.

Un sentiment de liberté

Avec le télétravail, le collaborateur ne ressent pas la pression de son manager constamment derrière lui, ni le regard de ses collègues. Il est libre de travailler comme il le souhaite. Par exemple, il plonge dans son canapé, vêtu de son pyjama, et effectue son travail, tout ceci, sans reproche. L’essentiel est que le travail soit fait. Il ressent alors un réel sentiment de liberté et de confiance. D’ailleurs, en travaillant ainsi, il démontre qu’il peut être autonome et plus productif.

De plus, son manager découvre le potentiel de son collaborateur. Il n’a plus besoin d’exercer une pression et le travail se réalise.

En définitive, le télétravail améliore la qualité de vie des collaborateurs ainsi que leur productivité.

En revanche, il faut garder en tête que l’interaction sociale joue un rôle essentiel dans l’épanouissement des collaborateurs. Un collaborateur qui travaille en totale autonomie peut se couper de toute interaction sociale.

C’est pourquoi, de plus en plus décident de télétravailler depuis un espace de co-working, mais ça, c’est un autre sujet à part entière…